OUVRAGE D’ART – Bouches-du-Rhône & Var – (13 & 83)

Quand l’eau représente un véritable enjeu humain et agricole, on ne compose pas avec le savoir-faire en étanchéité par géomembranes.

 

EGC Galopin en a fait la démonstration dans le cadre de son intervention sur le Canal de Provence. Cet ouvrage assure l’irrigation et l’alimentation en eau potable des départements des Bouches-du-Rhône et du Var. D’une longueur de près de 270 km, il dessert une population totale de 3 000 000 d’habitants, irrigue par aspersion 80 000 hectares de terres agricoles et alimente plus de 8 000 sites industriels de la région. Limiter les pertes par défaut d’étanchéité est donc essentiel, notamment avec la baisse récente des précipitations dans ces régions.

 

Grâce à la mise en œuvre de dispositifs d’étanchéité (DEG) spécifiques comme sur les terrils et les lignes à grandes vitesse, l’expertise d’EGC Galopin a fait la différence et leur a permis de satisfaire à une phase test de 10 000 mètres carrés.

 

 

Les travaux d’étanchéification des zones très endommagées du parement béton du Canal de Provence ont démarré au printemps 2017. Ce projet comprend, pour sa première phase de 14 km, la mise en œuvre d’un dispositif d’étanchéité par géomembrane bitumineuse sur le fond et sur les bajoyers des zones les plus perméables du canal. La surface à étancher est de 200 000 m². Cette première phase sera réalisée sur 4 ans à raison de 50 000 m²/an principalement à l’automne.

octobre 26, 2017